Un service Internet qui laisse à désirer

Mme A. s’est abonnée à un service Internet, et durant la période d’essai de 90 jours, elle a été satisfaite de la qualité du service. Après cette période d’essai, cependant, le service est devenu très peu fiable et, chaque soir, impossible à utiliser.

Après avoir communiqué plusieurs fois avec le fournisseur de services, Mme A. a appris qu’il ralentissait artificiellement et délibérément son service. Elle a alors résilié son abonnement et s’est vu imposer des frais de résiliation anticipée de 450 $.

 

Résolution

Le 24 mai 2017, Mme A. a déposé une plainte auprès de la CPRST, plainte qui a été résolue en un peu plus de trois semaines, soit le 15 juin. Le fournisseur a crédité à Mme A. la totalité des frais de résiliation anticipée et lui a remboursé un montant calculé au prorata pour les services non reçus.

« Mon problème n’aurait JAMAIS pu être résolu sans l’intervention de la CPRST, a déclaré Mme A. C’est bon de savoir qu’on peut trouver de l’aide dans ce genre de situation. »

Abonnez-vous à notre infolettre

Soyez à l'affût. Abonnez-vous à notre liste d'envoi afin de savoir ce qui se passe dans l'industrie de la téléphonie, de l'internet, du sans fil et de télévision.